AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les films evangelions.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hannibal-Lector le castor
Commandant du post
Commandant du post
avatar

Nombre de messages : 2555
Age : 25
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Les films evangelions.   Mer 4 Mar - 18:41

(je fais l'impasse sur Death and Rebirth, franchement décevant)
Tout ça commence par un sentiment de dégout (comme finit the end of evangelion d'ailleurs. J'arrive à faire des putains de rapports sans faire exprès parfois, c'est vraiment la classe ultime). En effet vous n'etes pas sans savoir que le film evangelion 1.0 You are (not) alone sort sur les écrans aujourd'hui. 5 salles en france, dont une seule à paris. Seances à 22h25 le mercredi, samedi et dimanche. OK c'est trop cool. Moi qui comptait aller le voir aujourd'hui n'ayant exceptionellement pas grec ancien......

Donc finalement je vais essayer de me débrouiller pour aller le voir demain, et en attendant je me suis "contenté" d'un autre film evangelion : The end of evangelion.

De la difficulté de s'aimer

La 1ère demi-heure m'a fait en même temps plaisir (ça m'a fait penser aux épisodes 23 et 24) et en même temps un peu peur de part le manque d'originalité. Mais le reste est tellement incroyable. Anno réussit son pari, c'est à dire redire les mêmes choses (à peu près) que dans les magnifiques épisodes 25 et 26 avec une forme différente et amplifiée : le film est plus violent, plus désespéré, plus triste, plus perdu, plus orrible mais en même temps plus beau, poètique et démesuré que n'importe quel épisode de la série, et c'est bien le paradoxe de cette série qui continue de fasciner les audiances depuis des années et des années.

Le film est de plus une très belle réponse de Anno à 2 choses : d'une part à son propre travail sur les 2 derniers épisodes, et d'autres part aux détracteurs des 2 derniers épisodes justement.

En effet, si ces 2 derniers épisodes concernaient surtout Shinji et son rapport aux autres, ce film concerne surtout le duo (pour ne pas dire le couple) Shinji / Asuka, qui est ce qu'il y a de plus interessant dans le film de par la brutalité et en même temps la beauté dévastatrice de leur relation : on est entre "la beauté qui fascine, le plaisir qui tue" selon Baudelaire et le "Ni avec toi, ni sans toi" de la femme d'à côté de François Truffaut. La relation est ambigu du début jusqu'à la fin (Shinji dit qu'il a besoin d'elle mais il la laisse se faire massacrer et littéralement manger, et il la "viole" au début du film
Spoiler:
 
. La beauté de ce couple c'est aussi que c'est le seul encore totalement humain et surtout qui a encore une chance de réussir (Gendo par exemple perd sa femme et tue sa 2ème maîtresse dont la mère, qui est la 1ère maîtresse de Gendo justement) s'est suicidée, Misato elle perd son seul amour quelques épisodes ago). La plus belle scène du film est par ailleurs celle de la cuisine où shinji
Spoiler:
 
. La scène est d'ailleurs accompagnée par la magnifique musique Komm Suesser Tod (Come Sweet Death) écrite par Anno himself, et que je passe mon temps à écouter.

C'est aussi une répone aux détracteurs de la fin de la série car Anno arrive à répondre à leurs exigences (montrer la end of evangelion, litteralement) sans tout dévoiler (alors que tout est dit) et surtout sans abandonner son propos sur le rapport aux autres et en continuant de montrer que le meilleur d'évangelion ce n'est définitivement pas les combats d'EVA (bien que la scène du combat d'asuka contres les Eva series soit magnifique). Le côté "réponse" est d'ailleurs accentué par les lettres et mails subliminaux de la fin du film, qui ressemblent d'ailleurs plus à des très beaux "fuck you" en direction de ceux qui les ont écris qu'à autre chose .

Au final, cette fin déevangelion est juste magnifique, et je la recommande à tous les fans de la série. Magnifique. Magnifique. MAGNIFIQUE. MAGNIFIQUE MERDE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

A plus qu'à espérer que You are (not) alone sera tout aussi génial. Réponse demain normalement.

_________________





Le cinéma c'est le mensonge 24 fois par seconde
- Brian de Palma
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zorro
Capitaine du post
Capitaine du post
avatar

Nombre de messages : 1596
Age : 27
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Les films evangelions.   Mer 4 Mar - 21:01

la seule chose que je lui reproche c'est qu'elle laisse planer un doute par rapport à la fin en ce qui concerne l'identité et le nombre des survivants.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hannibal-Lector le castor
Commandant du post
Commandant du post
avatar

Nombre de messages : 2555
Age : 25
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Les films evangelions.   Mer 4 Mar - 21:04

Moi ça me gêne pas trop car je considère pas l'histoire comme le truc principal d'Evangelion : pour moi c'est les relations entre personnages. Et puis Evangelion sans doute c'est pas vraiment evangelion

_________________





Le cinéma c'est le mensonge 24 fois par seconde
- Brian de Palma
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hannibal-Lector le castor
Commandant du post
Commandant du post
avatar

Nombre de messages : 2555
Age : 25
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Les films evangelions.   Jeu 5 Mar - 21:04

Evangelion 1.0 You are (not) alone : manière(s) et manièrisme.



Ca y est! j'ai enfin pu voir le nouveau film adapté de la grande (très grande) série Neon Genesis Evangelion . Rappel rapide du programme : Après une grande (très très grande) série à la fin pour le moins énigmatique, Anno (créateur de ladite série) réalise 2 films pour répondre aux exigeces des fans : Death & Rebirth (montage assez aléatoire d'1h30 reprenant des bouts de la série sans vraiment répondre aux questions posées sur le pourquoi du comment de l'histoire, et surtout sur l'interogation qu'est encore la fin de la série)) et The End of Evangelion (bien meilleur, celui-ci reprend ce qui se passe durant les 2 derniers épisodes de la série qui sont très éloignés, en apparence, du reste de la série). Ainsi, on avait le droit à un échec (Death & Rebirth. En même temps comment condenser une série particulièrement dense et longue en 1h30?) et une très grande réussite (The End of Evangelion, voir ce que j'en ai dit rapidement dans sa critique). Par la suite, Anno s'attaque au projet Rebuilt of Evangelion (la reconstruction), tétralogie sensée expliquer enfin le pourquoi du comment de la série. You are (not) alone est donc le premier volet de cette entreprise, et il nous conte, en 1h30, les 6 premiers épisodes de la série. Alors, de quel côté balance le film, de celui de la mort et de la renaissance (même objectif, résumer une partie de la série) ou du côté de la fin (même principe, un autre regard sur une courte partie de la série)? Et surtout, Anno ne trahit-il pas en livrant un remake facile dans le seul but de faire de l'argent (le cynisme artistique c'est tabou!)?

Forcément, au début un tel projet fait peur, car les 6 premiers épisodes sont de loin ce qu'il y a de moins interessant dans la série si on les prend à part (les regarder en connaissant le reste est bien meilleur, car on se rend compte de l'horreur du spectacle). Alexandre (Zorro pour les habitués de Polaris) se souvient sûrment comme je résistais pour ne pas regarder Evangelion au début d'ailleurs, alors qu'aujourd'hui j'assume mon addiction. En effet, à ce moment une routine s'installe dans la série (et le plus interessant dans une routine, c'est quand elle est rompue, ce qui arrive avec l'épisode 8 et l'apparition du duo Asuka / Kaji, qui à lui seul contient facile les trois quarts du tragique de la série), et les personnages ne montrent pas encore leur complexité : en effet, dans la série cette dernière vient du fait de l'héritage traumatique de tous les personnages (la folie puis le suicide de la mère d'Asuka, la mort de sa mère puis son abandon par son propre père pour Shinji, la mort de sa femme pour Ikari etc ... et le 3ème impact en général pour tous les personnages), et des relations ambigus entre ces derniers (le couple Asuka / Shinji surtout). Ainsi, il est clair qu'en adaptant les 6 premiers épisodes avec plus ou moins de fidélité, il est impossible pour Anno de produire un récit au moins aussi interessant que celui de la série. Il lui reste donc plusieurs solutions : soit adapter son propre récit de façon à en produire un interessant, c'ést à dire tuer l'ancien pour le faire renaître différent (Death & Rebirth, le nom est à bannir), soit à déplacer le centre d'interet.

Or, on peut qualifier la série de série schizophrène, car en effet 2 genre y cohabitent : une série sur les relations humaines et la psychologie des personnages, mais aussi une série de Mecha, c'est à dire avec des robots et des gros monstres qui se foutent sur la gueule. Or, cette dernière partie est loin d'être la plus interessante dans la série : et c'est donc le pari artistique de ce film : transformer une série totalement culte sans brusquer les fans. Et le moins que l'on puisse dire c'est que ce pari fou est relevé haut la main. En effet, la série tend presque vers le thriller (j'ai pas envie de dire film d'action, désolé), et chaque scène montre une véritable inspiration, mais aussi une exploration graphique de la part de Anno : les couleurs sont magnifiques, tout commes les lumières, les effets (les reflets dans l'oeil de Ristuko, magnifique) etc. ..... Tristan va me tuer pour la comparaison, mais j'ai vraiment envie de dire que j'ai pensé à Barry Lyndon face à ce magnifique spectacle. Mais j'ai aussi pensé au très récent dyptique sur Mesrine de Richet : le 1er volet ne cherche pas à être une grande exploration psychologique des personnages, mais juste un récit brillament mis en scène (c'est énervant tous ces génies de mise en scène, rendez nous Roland Emmerich!!) avec toutefois des élèments, des prémices, de ce que sera la suite : en effet, L'instinct de mort était "juste" un polar au style très prononcé avec pas énormément d'expliquations sur son personnage principal, tandis que sa suite, l'ennemi public n°1, arrivait, tout en gardant un style très fort, à présenter une très interessante réflexion autour du personnage (surtout dans son rapport au communisme). Ainsi, on a le droit à surtout des scènes brillament (je me répète mais je le dirai jamais assez) mises en scènes, avec toutefois quelques éléments de réflexions issus de la série (la ram de métro vide, encore et toujours).

Ainsi, tout le travail de Anno pour ce film est de reformer en mieux ce qu'il a déjà fait : il se rattache donc au manièrisme (comme mon Brian de Palma adoré l'avait déjà fait par rapport au travail d'Hitchcock) en retravaillant un matériau du passé (le sien), afin de le transcender sans trop s'en éloigner. Or, il devient dès lors impossible de parler de trahison, car c'est après tout ce qu'il a toujours fait avec la série : d'abord, en s'appropriant un genre (le mécha) afin de greffer dessus sa propre vision sur plein de choses (ok on a vu plus précis), ce qui a donc crée Evangelion, puis en détruisant et recréant son travail (Death & Rebirth de son propre récit), en modifiant la forme mais pas le fond de la fin de ce récit (The End of Evangelion) et maintenant en faisant prendre au début de sa série un chemin différent mais sûrement pas moins interessant : ainsi, il reprend sa propre oeuvre et la retouche, la sublime et au final la polie jusqu'à la faire briller (autant par sa qualité que par sa luminosité très forte). Il profite aussi de ses gargantuesques moyens pour augmenter l'impact de son travail : la NERV est plus puissante, les forces des Nations Unies sont plus nombreuses, et la 1ère scène est enfin vraiment impressionante. Je sais pas si il remettra son ouvrage 100 fois sur le metier (au bout de la 15ème fois ça deviendra peut etre un peu lourd) mais pour l'instant moi je vais pas me plaindre.

Néanmoins, le film est grand mais pas parfait : si on appreciera la réecriture plutot intelligente, on pestera sur la disparition de 2 magnifiques scènes essentielles selon moi : la scène de la gare (réduite et délocalisée à l'école, on perd la très belle musique) et la scène où Kensuke s'amuse à jouer la guerre, en face de Shinji qui lui la fuit. On perd aussi au niveau de la musique : on retrouve certaines musiques de la série (les combats, misato theme) mais on perd Cruel Angel Thesis (mais le nouveau thème, beatutiful world est tout de même très agréable ma foi) et surtout Namida (alors que la scène où Shinji sauve Rei est encore présente) et Komm SUesser Tod me manque (bon ok elle apparait pas dans la série mais dans The end of Evangelion). On notera aussi quelques détails moins graves : le violet de l'EVA 01 va pas très bien avec le vert fluo, on peut facilement perdre un quart de dioptrie à chaque oeil et beaucoup à chaque oreille après le film (non! c'est pas de la dyoptrie qu'on perd au oreilles! suivez un peu bon sang!) etc....

En bref, malgré quelques petits défaults, le film est vraiment essentiel pour tout fan d'Evangelion (je le conseille moins à néophytes qui ne capteront pas la vraie essence de la série via ce film), car brillante relecture et remise en scène d'un matériau déjà génial. Film aussi brillant que la série elle-même, et belle réponse esthètique à la psychologie tristement austère parfois de la série.
Vivement la suite, et surtout vivement la fin (les 8 derniers épisodes de la série : incroyable).

5/5 Un exercice de style passionant et une relecture intelligente du début de la série.

_________________





Le cinéma c'est le mensonge 24 fois par seconde
- Brian de Palma


Dernière édition par Hannibal-Lector le castor le Dim 8 Mar - 21:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince Ashitaka
Commandant du post
Commandant du post
avatar

Nombre de messages : 2542
Age : 25
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: Les films evangelions.   Dim 8 Mar - 0:29

j'ai pas lu la deuxième critique (car pas vu le film) mais en tout cas ça fait plaisir que tu ai enfin vu le film

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neo-genese-web.com/
Hannibal-Lector le castor
Commandant du post
Commandant du post
avatar

Nombre de messages : 2555
Age : 25
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Les films evangelions.   Dim 8 Mar - 0:54

tu peux la lire la 2ème y a pas de spoil (le film reprend les 6 premiers épisodes de toute façon, la seule groose surprise je la mets pas ici)

_________________





Le cinéma c'est le mensonge 24 fois par seconde
- Brian de Palma
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince Ashitaka
Commandant du post
Commandant du post
avatar

Nombre de messages : 2542
Age : 25
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: Les films evangelions.   Dim 8 Mar - 1:01

bon j'ai lu

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neo-genese-web.com/
Hannibal-Lector le castor
Commandant du post
Commandant du post
avatar

Nombre de messages : 2555
Age : 25
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Les films evangelions.   Dim 8 Mar - 1:01

En y réflechissant bien y a 2 grooses surprises (voire 3, voir ce qui arrive après le générique).

_________________





Le cinéma c'est le mensonge 24 fois par seconde
- Brian de Palma
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince Ashitaka
Commandant du post
Commandant du post
avatar

Nombre de messages : 2542
Age : 25
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: Les films evangelions.   Dim 8 Mar - 1:26

bon j'ai trouvé le film en téléchargement en vostfr, je le mettrais sur le site quand j'aurais fini de le télécharger et regarder ...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neo-genese-web.com/
Hannibal-Lector le castor
Commandant du post
Commandant du post
avatar

Nombre de messages : 2555
Age : 25
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Les films evangelions.   Dim 8 Mar - 1:29

dommage, vaut mieux le voir au cinéma (surtout pour la dernière grande scène... mais chut!!)

_________________





Le cinéma c'est le mensonge 24 fois par seconde
- Brian de Palma
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lionearth
Aspirant du post
Aspirant du post
avatar

Nombre de messages : 722
Age : 26
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Les films evangelions.   Dim 8 Mar - 18:23

Ouais enfin c'est pas comme si on avait le choix (une quinzaine de salles seulement dans la france .... )

Et n'oubliez pas le 8 Avril !!!

_________________





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince Ashitaka
Commandant du post
Commandant du post
avatar

Nombre de messages : 2542
Age : 25
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: Les films evangelions.   Dim 8 Mar - 18:41

ça y est je l'ai vu !

GRANDIOSE

il claque tout, extrêmement bien mieux qu'un remake

(avec le spoil après le générique)

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neo-genese-web.com/
Hannibal-Lector le castor
Commandant du post
Commandant du post
avatar

Nombre de messages : 2555
Age : 25
Date d'inscription : 27/03/2007

MessageSujet: Re: Les films evangelions.   Dim 8 Mar - 18:54

Pourquoi, pour fast & furious 4 ?


PS : irony inside

_________________





Le cinéma c'est le mensonge 24 fois par seconde
- Brian de Palma
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lionearth
Aspirant du post
Aspirant du post
avatar

Nombre de messages : 722
Age : 26
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Les films evangelions.   Dim 8 Mar - 21:48

Genre on peut se faire spoiler dans fast 'n furious 4 noël
Et d'ailleurs j'ai maté Tokyo Martin au ciné ( un court métrage d'animation Pixar sur Cars, juste avant le moyen Bolt/Volt ) et croyez moi c'est du délire à l'état pur, ça a beau durer 3 minutes j'ai rarement vu de scènes aussi parodiques et réjouissante, on te sert de l'action, de l'humour du déjanté le tout formant un cocktail détonant totalement hilarant !
C'est pour moi un des meilleurs court métrage Pixar Wink

Ashitaka ! Passe moi le lien en MP ! Je veux le voir !

Et merci pour pour ta critique Hannibal, elle donne envie Wink

_________________





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les films evangelions.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les films evangelions.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Postez vos musiques de films/séries/jeux videos préférées
» Musiques de films !
» Films à voir !
» [ Films/Séries] Quelles sont vos films et séries tv préférés ?
» Mes films coup de coeur et à voir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Ciné et mangas-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit